Nos randonnées, Suisse

Randonnée dans les Alpes de Wimmis au Gurnigel

Cet été, nous avions envie de remettre nos chaussures de rando et de partir à l’aventure sac au dos. Inutile d’aller loin puisque nous habitons en Suisse, le paradis des marcheurs avec ses 65 000 kilomètres de sentiers balisés. Au programme, deux jours de randonnée dans les Alpes bernoises avant de changer de cap pour les Grisons et son magnifique parc national.

Nous embarquons au petit matin dans le train en direction de Wimmis avec nos deux gros sacs à dos chargés pour deux jours de marche en autonomie. Notre chargement interpelle les autres voyageurs mais ça sera de courte durée, nous ne croiserons plus grand monde pendant les deux prochains jours. L’itinéraire c’est Raphaël qui l’a choisi, nous marcherons depuis Wimmis jusqu’au Stockhorn avant de partir en direction du Gantrisch et du Gurnigel. Nous voulions aller jusqu’au Lac Noir dans le canton de Fribourg mais le manque d’eau sur le parcours a eu raison de nous et nous avons dû abdiquer un peu assoiffé.

Du petit train au Stockhorn (ou presque)

Les chemins de randonnée suisses sont vraiment géniaux (il faut quand même le dire). Et ce pour deux raisons, la première il y en a PARTOUT et la deuxième on peut s’y fier les yeux fermés. Nous sommes encore sur le quai de la gare que le premier écriteau jaune indiquant « Stockhorn 5h » est déjà visible. Nous réglons une dernière fois nos sacs à dos avant de commencer à marcher, la journée sera longue. Très rapidement, le sentier commence à monter mais ce n’est encore rien par rapport à ce qui nous attend quelques mètres plus loin. Quand on se trouve à 629 mètres d’altitude et qu’il faut monter à 2190 mètres, on s’imagine bien que ça ne sera pas plat. C’est drôle mais avant le GR20, je détestais les montées et aujourd’hui, parce que je sais que mes jambes auront beaucoup plus mal à la descente, j’ai fini par les apprécier. Un virage serré nous emmène dans la forêt, la première vrai grimpette de la journée peut commencer. Les pulsations montes, le front perle mais la récompense est bientôt visible, le lac de Thoune et les montagnes apparaissent enfin devant nos yeux. Le chemin serpente dans les pâturages et nous offre une vue toujours plus incroyable sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau.

Vue - Thunersee

En montant depuis Wimmis

Le couperet tombe aux prochains panneaux indicateurs. Il semble qu’il nous sera impossible de monter jusqu’au Stockhorn sans faire un énorme détour, le chemin est en travaux. Nous continuons en espérant qu’ils se trompent. Nous croisons des marmottes et des vaches un peu farceuses et ensuite un brouillard à couper au couteau. Ce n’est pas la première fois que Raphaël tente l’ascension de cette montagne et qu’il est stoppé net, la poisse nous suit. A la bifurcation finale, notre crainte est confirmée. Un peu déçus de ne pas pouvoir continuer, nous faisons une pause, ça fait un moment qu’on marche quand même. Quelques biscuits plus tard, nous prenons la direction de l’Hinterstockensee et de l’Oberstockensee, deux jolies lacs qui contournent la montagne. Nous aurions pu prendre la télécabine pour aller au Stockhorn mais c’est triché… Le changement d’itinéraire, mon sac un peu lourd et les 6 heures de marche du jour commence à se faire sentir, il faut que nous nous arrêtions encore un peu.

Stockhorn

Oberstockensee

Un bout de saucisson plus tard (oui, on mange toujours la même chose en marchant…), nous continuons, Raphaël avait prévu d’aller dormir à un endroit précis et il faudra encore gravir quelques mètres avant de monter la tente. Heureusement ce soir-là, un magnifique coucher de soleil et un délicieux sachet de nourriture lyophilisée nous ont permis de passer une excellente soirée dans les montagnes.

Camping au Stockhorn

Camping au Stockhorn

Presque à sec jusqu’au Gurnigel

Le lendemain matin, nous sommes reposés et sans courbature (étrange…). Nous décidons de démonter la tente et de marcher un peu avant de prendre notre petit-déjeuner. Le chemin à flanc de coteau est magnifique, la lumière est magnifique, les montagnes sont magnifiques. Tellement que nous décidons de faire une halte après une heure pour profiter de ces paysages et de l’incroyable vue sur les Alpes. Nous avions embarqué de quoi faire un chocolat chaud et du pain aux fruits maison et c’est avec un plaisir déconcertant que nous regardons les premiers marcheurs venir en direction du Stockhorn.

Vue petit-déjeuner

Le ventre plein, nous repartons en direction de la chaîne du Gantrisch. Le chemin monte et redescend sans vraiment que l’on s’en rende compte et on en profite pour jeter quelques derniers coups d’œil dans notre dos sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. Raphaël me demande de ne pas oublier de boire, ce que je m’exécute à faire mais il ne boit pas. C’est étrange par cette chaleur. Je comprends assez rapidement qu’il est inquiet concernant nos réserves d’eau et qu’il se prive pour que j’ai de l’eau le plus longtemps possible. C’est gentil de sa part mais incroyablement stupide.

Les paysages changent, la vallée s’ouvre et nous apercevons la chaîne du Gantrisch. J’adore cet endroit. On y est allé plusieurs fois pour profiter du coucher de soleil. C’est pas très loin de chez nous et on peut facilement embarquer la tente et les sacs de couchage un vendredi soir. Je connaissais mais je ne l’avais jamais vu depuis ce côté, c’est tout simplement beau. L’heure tourne, il est presque 11 heures et on remarque que le flux de promeneurs commencent à s’intensifier. On a bien fait de partir tôt. Arrivés en haut du Morgetepass, on décide de s’arrêter pour manger. Un bout de saucisson et quelques biscuits plus tard, je fais part de mon inquiétude à Raphaël. Nous n’aurons pas assez d’eau pour continuer et il avait peut-être vu l’itinéraire à la hausse. La décision est prise, nous marcherons encore deux heures jusqu’au Gurnigel et nous reprendrons le bus en direction de Berne. Prochain arrêt, le parc national aux Grisons et ses marmottes farceuses.

Gantrisch

Gantrisch

Cahier_crayon

Il existe un sentier de randonnée de 5 jours qui relire le Lac Noir à Wimmis. C’était l’idée première de Raphaël qui pensait que nous pourrions le parcourir en trois. Plusieurs possibilités d’hébergement se trouvent sur le parcours.

Toutes les cartes sont accessibles sur le site de Suisse Rando. Vous pourrez même les imprimer et les emporter avec vous. Il est toujours possible de ne faire qu’une partie de cette randonnée.

Comme d’habitude quand vous partez marcher, n’oubliez pas de prendre suffisamment à boire, de quoi grignoter et surtout de vous badigeonner de crème solaire. N’oubliez pas non plus de regarder la météo, la montagne reste la montagne.

 

La randonnée à ne pas manquer dans le coin

Vous avez des questions? Laissez-les dans les commentaires.

ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS PLAIRE

16 comments
  1. Violaine Répondre
    31 août 2015 à 9 h 59 min

    C’est beauuuu ! Ca me rappelle notre petite virée dans les Alpes suisses !

    1. Letizia Répondre
      31 août 2015 à 10 h 32 min

      D’ailleurs je ne connaissais pas cette randonnée que vous avez faite à l’Eiger, il faut absolument que j’y aille! Je ne vais là-bas qu’en hiver pour skier… Merci pour ton commentaire Violaine!

  2. Claire Répondre
    31 août 2015 à 10 h 56 min

    C’est magnifique ! Et le spot est parfait pour poser la tente !!!
    Dommage pour l’eau, vous aviez consommé combien de litres en 2 jours du coup ?
    Encore une fois, vous allez vous régaler en NZ, j’espère que vous avez noté toutes les petites randos de Shoesyourpath 😉

    1. Letizia Répondre
      31 août 2015 à 11 h 01 min

      On a eu du mal à trouver un endroit environ plat pour poser la tente mais c’est vrai qu’on a bien fait de marcher encore une petite heure pour ce spot 😀 Environ 7 litres en deux jours… Il faisait vraiment chaud et on a aussi eu besoin d’eau pour manger nos repas lyophilisés le soir (deux fois 3dl). On est un peu bête, on aurait dû frapper à la porte de la petite ferme qu’on a croisé en route mais on ne voulait pas déranger.
      J’ai linké leurs articles (et les vôtres aussi d’ailleurs) sur ma carte MyMap de Google 🙂 Il ne me reste plus qu’à tout reprendre sur ma vraie carte en papier. Merci encore pour le bon plan de location de van, on a réservé la semaine dernière un peu à la bourre…

      1. Claire Répondre
        31 août 2015 à 11 h 35 min

        Avec plaisir ! Je suis toute excitée pour vous et retournerait bien en road trip… N’oubliez pas de télécharger l’appli campermate 🙂
        Au final sous le soleil, 3L par jour à 2 c’est le minimum ! Je me rappelle d’une rando en Australie où il n’y avait pas un centimètre d’ombre, le retour sans eau pendant 3h, c’était dur…

        1. Letizia Répondre
          31 août 2015 à 11 h 43 min

          Novembre ça paraît tellement loin et c’est tellement proche maintenant. On se réjouit aussi comme des petits fous 😀 Je note pour Campermate, top merci!
          Non au final on n’avait décidément pas assez d’eau c’est clair. On a pris la bonne décision d’écourter la balade et puis on n’habite pas loin, on ira faire la suite de ce tracé qui nous a joué des tours… C’est galère de marcher quand tu n’as pas d’eau et quand tu as faim.

  3. Liilice Répondre
    31 août 2015 à 12 h 10 min

    Wowww tes photos sont grandioses ! Je pense ajouter très rapidement la Suisse dans la liste de mes destinations 🙂 Et quel spot de rêve pour passer la nuit ! ♡

    1. Letizia Répondre
      31 août 2015 à 13 h 32 min

      Merci 😳 Si tu viens par chez moi et que tu as besoin d’un peu d’aide, n’hésite pas à demander!

      1. Liilice Répondre
        31 août 2015 à 14 h 04 min

        Ouiii j’y penserai et Prenez Place sera surement le blog que je consulterai en tout premier ! Ce ne sera pas pour tout de suite, mais je viendrai surement toquer par ici demander des conseils 🙂 Merci !

        1. Letizia Répondre
          31 août 2015 à 14 h 07 min

          Ni vu, ni connu 😉 Quel honneur, merci beaucoup! Je continuerai à aller me balader pour te faire envie alors et peut-être que tu viendras plus vite 😀 Je ne peux que conseiller, c’est un pays magnifique!

  4. Dorothée Répondre
    1 septembre 2015 à 10 h 29 min

    Coucou Letizia!
    Qu’elle est belle cette randonnée! J’ai dévoré ton article et je rêve de montagnes suisses 🙂
    Ça y est, nous avons tenté la rando en autonomie cet été dans les Pyrénées, superbe souvenir mais j’en ai un peu bavé ! (tiens d’ailleurs je crois que nous avons la même tente 🙂 )
    C’est dommage d’avoir du raccourcir un peu votre itinéraire ms on ne badine pas avec l’eau! J’ai hâte de voir les prochaines escapades!
    A très bientôt

    1. Letizia Répondre
      1 septembre 2015 à 11 h 15 min

      Coucou Dorothée! Comme je l’ai dit à Liilice, n’hésite pas à demander de l’aide si tu viens faire un tour dans les Alpes Suisse 😀
      C’est sympa n’est-ce pas? Je redoute toujours un peu le matin au réveil à cause des courbatures mais étonnamment, cette fois je n’ai rien eu. Vous vous êtes aussi offert une Exped? Nous sommes très contents avec notre tente, elle est légère, se monte en 3 minutes chrono (même plus vite quand il pleut 😉 ) C’était plus sage de s’arrêter que de mourir de soif. On s’est bien rattrapé dans les Grisons, c’était magique!

  5. Apprentie Voyageuse Répondre
    8 septembre 2015 à 20 h 36 min

    Moi qui ne suis pas du tout rando je dois dire que j’ai presque envie de m’y mettre mtn… La tente face aux montagnes, magnifique 🙂

    1. Letizia Répondre
      9 septembre 2015 à 11 h 08 min

      Merci pour ton commentaire Justine! Si j’ai réussi à te donner envie, le but est atteint 😀 On a eu du mal à trouver ce petit endroit plat mais ça en valait la chandelle, c’était magique de passer la soirée là-haut.

  6. Seb Répondre
    2 novembre 2015 à 21 h 26 min

    Ca donne vraiment envie ces paysages et cette petite vue depuis la tente. Vous avez planté votre tente où vous voulez ou c’est un camping (super bien placé) ?

    En tout cas, ça fait quelques temps qu’on repense à la Suisse, et ton article nous a définitivement conquis…

    1. Letizia Répondre
      2 novembre 2015 à 21 h 57 min

      Non non c’est du pur camping sauvage. On a failli passer à côté de ce petit paradis en raison de la fatigue… Heureusement qu’on a serré les dents un peu pour arriver jusque là, on aurait regretter cette vue en passant devant le jour suivant.
      Si vous passez par là ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous faire signe! Nos belles montagnes sont vraiment extraordinairement belles (pas du tout chauvin 😉 ) , je suis sûre que vous allez adorer.

Laisser un commentaire