Nos road trips, Nouvelle-Zélande

Lac Tekapo, Mount John et nos premiers lupins

Ce road trip en Nouvelle-Zélande j’en rêvais depuis des années. Il attendait dans un coin de ma tête et puis, lors de notre séjour en Floride, le destin a décidé: nous partons en Nouvelle-Zélande! Trois semaines c’est court quand on s’envole de l’autre côté du monde alors nous avons choisi de parcourir qu’une seule île, l’Ile du Sud. On nous l’avait promis sauvage, naturelle, brute de décoffrage et elle a tenue toutes ses promesses.

Une année de préparatifs plus tard, nous voilà à Christchurch. On commence par récupérer « Voldemort », notre van (ça fait sourire n’est-ce pas?) et puis les yeux un peu lourds, nous partons direction le lac Tekapo. La saison des lupins est censée se terminer dans les jours qui viennent et c’est mon rêve de pouvoir immortaliser ce lac bleu émeraude avec ces fleurs mythiques. Nous conduisons deux heures avant que la fatigue nous gagne et que nous nous décidions de passer notre première nuit en Nouvelle-Zélande dans un camping. Ça serait vraiment trop dangereux de continuer, et après 30 heures de vol, nous méritons une douche bien chaude. Avant qu’il ne fasse nuit, on en profite pour aménager ce qui sera notre maison pendant trois semaines et on avale un plat de nouilles instantanées (vraiment pas très bonnes). Il ne fait pas très chaud… Heureusement, Raphaël a eu l’idée d’emmener nos sacs de couchage et nous passerons cette nuit et les suivantes au chaud. Le lendemain, réveil aux aurores (merci au décalage horaire), le camping dort encore et excités comme des puces, nous prenons la route.

Une heure plus tard, le lac Tekapo fait enfin son apparition! On ne sait pas vraiment s’y prendre, on est un peu maladroit. C’est drôle de se retrouver à un endroit que tu as vu tellement de fois en photo et te dire que tu es là, pour de vrai. On se pince, on sourit, on fait 1001 photos, on saute de caillou en caillou, on prend la pause et puis on se souvient qu’on n’a pas manger depuis la veille et que ces nouilles ne tiennent pas vraiment à l’estomac. Ni une, ni deux, on reprend le volant, on s’éloigne un peu de l’église du Good Shepherd et on décide de prendre notre premier petit-déjeuner en tête à tête avec cette carte postale.

C'était un rêve de pouvoir photographier le lac avec ses lupins.

L'église du Bon-Berger est la première église construite par les pionniers dans le Bassin de Mackenzie.

Au printemps, les lupins sont en fleurs et offrent des constrastent magnifiques avec le lac Tekapo.

Pas trop mal ce premier petit-déjeuner avec vue non?

Saviez-vous que le lupin est une variété de plante implantée par l'homme en Nouvelle-Zélande et qu'elle cause des dégâts sur la faune et flore locale?

Le ciel de la région est réputée pour être parmi les  plus purs du monde mais malheureusement, en y arrivant le matin, le timing est plutôt mal choisi pour observer et photographier les étoiles. Il y a une petite randonnée de 2h30 qui grimpe au sommet du Mount John, ça sera parfait pour le programme de notre matinée. Le début de la marche n’annonce rien de bon, piscine en construction, patinoire… On dirait que la zone est très touristique en hiver et qu’ils profitent du printemps pour terminer les travaux. On s’en fiche et tant mieux car à peine sortis de la lisière de la forêt, nous avons l’impression d’être dans un autre monde. Les paysages s’étalent sur des kilomètres et puis au loin, les montagnes majestueuses font leur entrée par la grande porte et se reflètent dans le bleu du lac.

La première chose qui étonne, le vert des forêts est complétement différent de chez nous.

La randonnée commence dans une petite forêt avant de déboucher sur une plaine.

Au sommet, nous apprenons que le lac Tekapo a été sculpté par les glaciers qui recouvraient encore la région, il y a environ 15 à 20 milliers d’année. Aujourd’hui, la glace est uniquement visible dans la Godley Valley où coule la rivière du même nom. Après un café, la tête dans les étoiles, on décide de redescendre de notre colline pour regagner notre maison sur roues. Raphaël doit me forcer à quitter le champ de lupins qui se trouvent juste à côté de la voiture pour pouvoir partir mais je me décide enfin à quitter les lieux.

On se croirait dans un film du Seigneur des Anneaux avec ces paysages...

Panorama depuis le Mount John et vue sur le lac Alexandrina.

Il n'y a pas que des lupins au bord du lac Tekapo!

Sur la route, on s’ébahit devant le bleu encore plus bleu du lac Pukaki. On découvre qu’il existe des fermes d’élevage de saumon et qu’on peut y acheter des sashimis qui font d’excellent en-cas (testé et approuvé par les gourmands que nous sommes).

Le lac Pukaki est le plus grand lac alpins de l'Ile du Sud de la Nouvelle-Zélande.

Découvrir nos articles sur la Nouvelle-Zélande

 

ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS PLAIRE

11 comments
  1. Tiziana Répondre
    10 décembre 2015 à 23 h 30 min

    Je ne trouve pas les mots, c’est magnifique, les photos sont à couper le souffle, je me réjouis de découvrir la suite.
    BRAVO

  2. Madeleine à bicyclette Répondre
    19 décembre 2015 à 12 h 24 min

    C’est un vrai plaisir que de découvrir ton blog, les photos sont sublimes et rien qu’en les regardant je prends un bon bol d’air frais, ce ciel et cette eau ont l’air en effet si purs!

    1. Letizia Répondre
      19 décembre 2015 à 13 h 09 min

      Merci beaucoup pour ton message Madeleine. La Nouvelle-Zélande est un pays incroyable!

  3. Amoureux Voyageux Répondre
    31 décembre 2015 à 12 h 15 min

    Super article à travers lequel nous revivons notre séjour en NZ ! Nous avons d’ailleurs du se rencontrer par hasard, car au tout début de notre road trip, nous étions souvent aux mêmes « camps » qu’un certain « voldemort ». Bonne continuation, et bonne année 2016 !

    1. Letizia Répondre
      31 décembre 2015 à 17 h 12 min

      Oh mince et bien c’était nous! J’aurais dû vous donner le nom de notre van quand nous étions encore là-bas… Bonne continuation et bonne année 2016 à vous aussi!

  4. Anne Répondre
    1 janvier 2016 à 19 h 17 min

    Ces lupins sont effectivement magnifiques!

    1. Letizia Répondre
      4 janvier 2016 à 14 h 39 min

      C’était un rêve de les voir et en plus avec ce lac à la couleur incroyable… C’est vraiment une œuvre d’art.

  5. Perrine Répondre
    5 janvier 2016 à 19 h 10 min

    Je n’ai pas eu la chance de voir les lupins car j’ai voyagé dans l’île du sud en fin d’été, l’herbe était très jaune.
    Je me suis rappelée que d’après tes petits commentaires tu prévoyais un voyage en Nouvelle-Zélande en novembre du coup je suis venue découvrir ton voyage sur ton blog. Tes photos sont belles.
    J’espère que tu as bien profité 😉

    1. Letizia Répondre
      5 janvier 2016 à 21 h 17 min

      Oh merci d’être passé Perrine, ça me fait plaisir de te voir par ici! On a eu de la chance avec les lupins c’était un de mes rêves d’en voir au bord de ce lac et le hasard de la saison a bien fait les choses. C’étaient des vacances incroyables. Malgré la pluie et un peu froid, la Nouvelle-Zélande a tenu toutes ses promesses.

  6. Claire Répondre
    16 janvier 2016 à 8 h 33 min

    Je rattrape enfin mon retard ! Comme c’est beau de revoir ces paysages et si agréable à lire 🙂 Encore un breakfast avec une vue de fou, il manquait juste la tresse maison 😉

    1. Letizia Répondre
      16 janvier 2016 à 10 h 37 min

      Contente de te revoir par là 😀 Oui et heureusement qu’on ne la pas prise. Je comprends mieux ce que tu me disais concernant les contrôles d’entrées à l’aéroport. Elle ne serait jamais entrée sur sol néozélandais cette pauvre tresse… Mais ce n’est que partie remise, on vous attend pour déjeuner devant les Alpes suisses!

Laisser un commentaire